Guérisseur holistique
Magnétisme à Tours
5 rue du docteur denoyelle, 37000 Tours
 
Disponible aujourd'hui de 9h à 12h30 et de 14h à 19h30
 
06 07 90 98 65

LAISSEZ LES ENFANTS CUEILLIR LES FLEURS

 < Les fleurs sont des êtres vivants avec lesquels on peut entrer en relation… Oui, une fleur n’est pas seulement une parcelle de matière colorée et parfumée, elle est la demeure d’une entité qui vient nous parler de la terre et du ciel. Et si on sait comment la regarder, comment se lier à elle, on entre en contact avec les forces de la Nature, avec les entités qui travaillent à faire d’elle cette présence tellement vivifiante et poétique. » 

pourquoi s'intéresser à la fleur ?

Elle est le point de départ pour une réflexion sur différents aspects de notre vie intérieure. Ce n’est pas seulement la plante qui fleurit mais aussi l’arbre, et l’homme aussi est amené à fleurir.
Ainsi la fleur nous invite à nous interroger sur le principe de la floraison.>

Livre le message des fleurs .

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Voici une très belle introduction sur le thème de cette page et nous allons maintenant entrer dans les détails car trop de personnes au XXI ème siècle ne savent pas encore ce que c'est réellement  qu'une fleur. Je ne vais pas vous faire un cours digne d'un botaniste car déjà je ne le suis pas et ce qui nous intéresse ici ce n'est pas tant l'aspect matériel de la fleur qui lui est bien développé dans tous les ouvrages que vous pourrez aisément vous procurer  mais son aspect immatériel qui vous allez le voir est  malheureusement méconnu du public ordinaire .

LES FLEURS SONT DES ETRES VIVANTS :

D'un premier abord une fleur est composée d'une partie souterraine (les racines) à partir de laquelle  elle puise l'eau indispensable à son existence mais aussi une partie aérienne  (tiges et feuilles) qui s'épanouit à l'air libre.

Comme vous le savez déjà la plupart des fleurs sont hermaphrodites, c’est-à-dire qu’elles sont à la fois mâles et femelles : elles ont un pistil  partie au centre qui comprend l'ensemble des carpelles fécondées par le pollen (femelle) et des étamines  qui contiennent le pollen (mâle). 

Comme les plantes ne s’accouplent pas et ne se déplacent pas et que la nature rejette l’auto-fécondation, il faut donc un moyen pour transporter le pollen vers les ovules des fleurs.
Le vent procède à cette opération mais pour beaucoup d'autres fleurs  il faut un élément extérieur qui amène les pollens vers l’ovule. Cette fonction est réalisée par les insectes butineurs, en particulier les abeilles.

Outre la multiplication végétative, les étapes de la vie d’une fleur sont la germination, le développement de l’appareil végétatif (racines, tiges et feuilles) et sa croissance, suivis de la floraison, de la pollinisation et de la fructification. Comme les animaux et les humains , les fleurs sont sujettes au vieillissement et à la mort. 

Voici très brièvement ce que l'on pouvait dire sur l'aspect de  biologie végétale des fleurs mais cela ne s'arrête pas à ce stade puisque comme mentionné un peu plus haut elles sont comme les humains et les animaux sujettes aux variations du processus de vie que sont la croissance , le vieillissement et la mort .

Les fleurs (règne végétal )comme les autres règnent (humain et animal)possèdent  un corps étherique , cette enveloppe sensorielle qui nous fait sentir la douleur à certains points.

Chez l'humain et l'animal cette enveloppe sensorielle cette conscience corporelle couvre tout le corps à l'exception des ongles et des cheveux , raison pour laquelle lorsque l'on coupe vos ongles( vos feuilles) et vos cheveux ( vos pétales) vous ne ressentez aucune douleur .

Oui pour certains se sera bouleversant de découvrir que la prise de conscience de la douleur n'est pas le fait du corps physique directement  mais de cette enveloppe qu'est le corps étherique , raison pour laquelle lorsqu'on vous place sous anesthésie générale ou partielle  le corps éthérique n'a plus temporairement d'emprise sur l'endroit du  corps physique concerné et vous ne sentez rien.

Le double peut être séparé du corps physique  par un accident, par la mort, par des anesthésiants comme l'éther ou le gaz, enfin par le fait de très grands et très rares mystiques . Le double étherique ( ou corps éthérique )formant le trait d'union entre le cerveau et la conscience supérieure, l'insensibilité est la conséquence forcée de son expulsion du corps physique  provoquée par les anesthésiants.

Oui je sais , vous me direz qu'on vous a appris depuis tout petit que ce n'est que le cerveau qui nous signale la douleur , eh bien c'est en partie vrai car il y a un trait d'union entre la douleur et le cerveau c'est le corps éthérique .

De plus à chaque fleur est attaché même si on ne le voit pas à l'oeil nu une petite entité, un élémental , un deva , diront certains , la science initiatique nous dit que cette entité est beaucoup plus petite que la fleur et celle-ci y est attaché au début de son existence lorsqu'elle est sous la forme d'une graine germée.

Les grands clairvoyants que sont Omraam Mikhaël Aïvanovh , Peter DEUNOV , Rudolf STEINER décrivaient avec une grande précision  ces minuscules entités qui veillent à la croissance de chaque fleur.

Leur rôle est de permettre à chaque fleur de croitre dans l'harmonie voulue en terme de verticalité, synthétisation de la lumière solaire , gestion des flux internes de la fleur ( ouverture le matin fermeture et préservation la nuit ).

SIEGE DU CORPS ETHERIQUE DES FLEURS :

Comme mentionné plus haut les plantes et les fleurs possèdent un corps éthérique mais contrairement à l'homme ce corps éthérique a son siège uniquement dans les racines . Ainsi si vous coupez une fleur celle-ci ne ressentira absolument rien , si vous arrachez cette fleur avec sa racine elle souffrira inévitablement .

PRESENCE DE L'ENTITÉE DE LA FLEUR :

Cette entité qui est assignée à chaque fleur , la science initiatique nous explique qu'elle le reste du début de la naissance de cette fleur sous la forme d'une graine jusqu'à la floraison complète  et à cet instant son travail sa mission  est accomplie mais  elle reste présente jusqu'au déclin final de la fleur ( vieillissement puis mort) et s'en retourne  aussitôt dans la nature avec le sentiment profond du travail bien accompli.

Si avant cette mort naturelle de la fleur par le biais du vieillissement prononcé , un individu passant par-là coupe cette belle fleur pour se l'approprier , l'entité repart là aussi avec le sentiment profond de joie d'un travail bien accompli car la floraison complète s'est achevée .

LA CUEILLETTE DES FLEURS 2 POINTS A PRENDRE EN CONSIDERATION:

Chères lectrices et chers lecteurs , non , vous ne faites d'une part aucun mal à la fleur si vous la coupez pour vous l'approprier , tant que vous ne l'arrachez pas il n'y a pas de douleur vécue par elle . Il faut de nos jours dépasser cette conception très ancienne et erronée  concernant les fleurs et les plantes.

Enfin pour ce qui est de l'entité ( élémental , deva) assignée à chaque fleur, il est très important que la fleur se soit complètement épanouie dans son processus de croissance avant de vous l'approprier ceci au regard de l'élemental qui travaille à sa croissance complète.

Si ce dernier point est respecté , l'entité   est aussitôt libérée , déchargée de sa mission et ceci avec une grande joie  nous dit la Tradition .

Alors n'empêchez plus s'il vous plait vos enfants de couper des fleurs qu'ils trouvent très belles par-ci par-là , laissez-les exprimer cette attirance pour les fleurs c'est un sentiment naturel et sain mais juste avant cela demandez-leur de veiller à choisir celles qui sont complètement ouvertes( pas les boutons ) et surtout éviter de les arracher .

A la lecture de ces explications vous comprendrez facilement pourquoi  le grand clairvoyant Rudolf STEINER décrivait toutes les moissons comme un immense spectacle qui se déroulait sous ses yeux et dans l'ignorance  totale des populations.

Une très vieille et très belle  légende éssenniene rapporte que Sainte Marie la mère de Jésus avait pour habitude de descendre du mont Carmel entourée d'enfants pour aller cueillir des fleurs mais  qu'avant de cueillir chaque fleur elle prenait 5 secondes pour féliciter et  remercier l'entité de la fleur pour le beau travail accompli . La Tradition

Omraam mikhaël Aïvanohv à son arrivée en France en 1937 .

LES EXPERIENCES DU MAITRE OMRAAM MIKHAEL AÏVANOHV SUR LE CORPS ETHERIQUE:

l'anesthésieQuand le corps physique ne ressent plus la douleur physique, le corps éthérique serait détaché du corps physique.  : < "J'ai voulu démontrer à mes amis l'existence du corps éthérique, ce double du corps physique qui lui donne la sensibilité... Je me concentrais [sur une personne] pour la plonger dans un sommeil hypnotique, puis je faisais au-dessus d'elle quelques passes magnétiques pour lui retirer son corps éthérique que je déplaçais dans la pièce voisine. Avec une épingle, je lui piquais légèrement le bras. Elle ne réagissait pas : visiblement elle ne sentait rien. Ensuite, j'allais dans la pièce voisine et là, avec la même aiguille, je piquais légèrement le corps éthérique que je lui avais retiré. Et voilà qu'elle poussait un cri.> Omraam Mikhaël Aïvanohv 

 

Voici que ce termine cette page sur le thème des fleurs , cela me paraissait très important de faire une page sur ce sujet afin pour ma part de porter à votre connaissance la vision de la science initiatique et de la Tradition mais aussi pour cette profonde ignorance actuelle  quant à cette vie végétale magnifique qui nous entoure au quotidien et dont beaucoup n'ont  malheureusement pas conscience et parfois même commettent les plus grandes négligences et les plus tristes désastres .

Si cette page pouvait vous permettre à présent de mieux comprendre , aimer , protéger ,  les fleurs et les plantes , j'en serai le premier ravi 

Très belle soirée 

Olivier S.

 

 

 

 

 

 

 

 

Hqdefault

Only time de la chanteuse Enya sur fond d'un texte de Peter  DEUNOV traitant de l'amour entre Dieu et les hommes . La musique est vraiment très belle mais observez surtout s'il vous plait cette parfaite harmonie  entre la  beauté  des fleurs et la grâce incroyable  des papillons qui semblent par leur légèreté des pétales  animés . Parfois  même on ne sait plus qui est la fleur et qui est le papillon ...

Hqdefault

Musique sur un texte  déroulant de Peter Deunov : La Foi , l'espoir, L'Amour le tout sur un tapis immense de fleurs .


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion